Vous êtes ici : Accueil > Origine, évolution et Classification du monde vivant > Notion d’arbre phylogénétique
Publié : 6 novembre 2009
Format PDF Enregistrer au format PDF

Notion d’arbre phylogénétique

Quelques rappels pour bien classer...

- il faut prendre en compte plusieurs attributs par individus.

- on regarde les attributs de chaque individus à classer et on regroupe des individus qui ont des attributs communs.

- on ne regroupe pas des individus parce qu’ils n’ont pas un attribut donné en commun.

ex : on regroupe les espèces à squelette interne mais on ne regroupe pas ensemble celles qui n’en ont pas. Donc le groupe des Invertébrés n’a pas de raison d’exister. Les espèces sans squelette interne se retrouveront dans un (ou des) groupe(s) qui apportera une autre information ; ex : Echinodermes s’il y a un squelette dermique. Nous n’apprenons rien sur une espèce en disant ce qu’elle n’a pas puisque la liste de ce qui n’est pas possédé est infinie...

- Le nom d’un groupe apporte donc des informations positives et constructives sur les espèces qui s’y trouvent. Les attributs choisis sont hiérarchisés par l’ampleur de distribution au sein des espèces choisies.

Les attributs partagés par un groupe proviennent d’un ancêtre commun..

On peut par exemple répondre en 6e à la question "qui est plus proche de qui ?" comme dans une famille.

Comprendre et enseigner la classification (primaire et collège)

Documents joints